Les tenues vestimentaires au travail

Dans certains métiers, il n’y a pas de tenues spécifiques, d’uniforme, mais vous devez tout de même avoir une certaine classe. Il est impossible pour un avocat ou un banquier d’avoir un costume mal coupé venant d’une marque de vêtement bas de gamme. Dans certains corps de métier assez chic, il faut avoir le look qui va avec. Personnellement, ayant travaillé en temps que vendeuse dans la maroquinerie de luxe, il est impératif d’avoir une tenue chic et élégante. Je ne pouvais pas arriver en basket sur mon lieu de travail, on me renvoyait directement chez moi. Il faut donc avoir des vêtements hauts de gammes pour des lieux qui le sont ainsi aussi.

Et comment se payer cela ?

Quand vous êtes dans une entreprise comme la maroquinerie de luxe ou bien que vous êtes amenés à croiser des personnes importantes, ce genre de vêtements peux passer dans les notes de frais. Il ne faut pas hésitez à demander à son patron si cela l’est dans votre entreprise ! Concernant mon entreprise, elle avait un compte chez qonto, ce qui facilitait la tâche. En effet, il me suffisait de prendre une photo de mes achats afin que ceux ci soit remboursé. Il y avait une seule interface pour toute l’équipe.

Nous avions tous une carte professionnelle afin de pouvoir régler nos achats sans avoir à débourser. Celle ci était disponible pour les vendeurs en CDI. Bien sur, tout était tout de même contrôlé. Nous avions le droit à qu’une certaine somme d’argent et uniquement pour des choses utiles pour le travail. Nous avions également une liste de magasin de luxe dans lesquelles nous pouvions acheter. J’ai toujours trouvé l’idée ingénieuse !

Me concernant, je devais toujours porter une jupe crayon noire, une chemise blanche et un foulard venant de la marque de luxe pour laquelle je travaillais. Je devais également porter des escarpins noir. Tout était donc dans la discrétion mais en restant chic. Ceci n’était pas à la porté de toute les bourses. Il est donc agréable de ne pas à avoir à gérer ses notes de frais et de les envoyer directement au patron.

Dans chaque emploi, il y a des avantages et des inconvénients. Mais je trouvais que l’idée de nous laisser gérer nos achats pour nos tenues de luxe… c’était une réelle bonne idée. Plus aucune note de frais, et donc je pouvais utiliser mon propre argent pour d’autres achats. Je n’avais plus peur de devoir acheter de nouveaux vêtements pour le travail avant la fin du mois !

kall

Revenir en haut de page